Rencontre-Débat avec la Ministre Elisabeth Moreno

Rencontre Débat

Comment favoriser le bien vieillir des personnes LGBT ?

Le 17 mars 2021, une rencontre-débat organisée par le Cercle Vulnérabilités et Société s’est déroulée pendant 1h30 sur le thème “Comment favoriser le bien vieillir des personnes LGBT” 
Une quarantaine de participants ont présenté leurs points de vue à la Madame Elisabeth Moreno, Ministre déléguée auprès du Premier Ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances.

L’association Les Audacieuses et des Audacieux, fut représentée par Danielle Dreyfuss, co-présidente et Stéphane Sauvé, directeur délégué.

L’invisibilité des seniors LGBT

Stéphane introduit son discours par la représentation de l’invisibilité des seniors LGBT avec pour exemple l’histoire du film “Deux”, récemment primé aux César.
“Cette population est invisible. Ce qui n’est pas sans conséquence car une population invisible ne souffre pas, donc n’exprime pas de besoin, donc aucune réponse spécifique ne lui est apportée…”

Et pourtant :

  • Environ 1 Million de personnes LGBT de +60 ans vivent en France
  • 65% vivent seules (versus 15% pour les hétérosexuels de moins de 70 ans et 55% pour les plus de 80 ans).
  • 90% n’ont pas d’enfant, se pose donc la problématique d’aidant naturel
  • Taux de suicide estimé par l’OCDE de 2 à 7 fois supérieur aux personnes hétérosexuelles

Vieillir avec intégrité

“Ce qu’il manque aujourd’hui ce sont des espaces sécurisants et bienveillants pour que ce public n’ait plus peur d’être jugé ou stigmatisé pour ne pas retourner dans le placard… Car cela signifie isolement social renforcé et l’on sait sans l’ombre d’un doute que l’absence de lien social est un facteur aggravant de la dégradation de l’état de santé et de la perte d’autonomie.
Comme tous les seniors, les seniors LGBT veulent vivre, faire des projets, être amoureux, partager des moments de convivialité, être en lien avec la société et ne pas être mis au rebus…
Ensuite, parce que beaucoup ont été stigmatisés, ou discriminés ou simplement témoins de discriminations, ils veulent vieillir en sécurité sans avoir à répondre à des questions inappropriées ou devoir justifier leurs parcours de vie ou être dans l’obligation de refaire un coming out.”

L’association “Les Audacieuses & Les Audacieux” apporte des solutions au bien vieillir

  • Elle propose des activités et des ateliers visant à rompre l’isolement social et à prévenir la perte d’autonomie.
  • Elle conçoit et développe un modèle d’habitat inclusif à destination des seniors isolés autonomes ou fragilisés : la Maison de la Diversité.
  • Elle sensibilise les acteurs du secteur de la gérontologie aux besoins et attentes spécifiques des seniors LGBT.

Une minorité inclusive, ouverte et tolérante

“Une fois qu’on a dit cela, se pose l’éternel débat autour de l’inclusion, de la stigmatisation ou de la ghettoïsation… ce qui de prime abord est légitime de la part de toute personne qui n’a jamais été confrontée à une discrimination ou qui ne fait pas partie d’une minorité ou qui simplement ne s’est jamais posé la question ?

Quand on parle d’inclusion, on est souvent face à une croyance, qui voudrait qu’une minorité doivent s’inclure dans la majorité… Personnellement je reste convaincu que la minorité peut aussi être inclusive et accueillir des personnes dites dans la norme majoritaire. L’inclusion sera alors bidirectionnelle.”

En conclusion, Stéphane Sauvé rappelle qu’il y a mille et une façon de vivre et mille et une façon de vieillir et par conséquent, des vieillissements dissemblables peuvent être imaginés en évitant de s’appuyer sur les normes hétéronormatives, hétérosexistes et âgistes.

La Ministre est désormais consciente des enjeux auxquels sont confrontés les seniors LGBT+

Elisabeth Moreno

Back To Top