Atelier #4 Maison de la Diversité Rainbold Society

Les Audacieuses & Audacieux se sont retrouvés samedi 2 juin 2018 à la Maison de la Vie Associative et Citoyenne des 3e et 4e arrondissements de Paris pour finaliser l’expression de besoin de la Maison de la Diversité.

Ce quatrième atelier de co-construction a été aussi dense et productif que les précédents, toujours placé sous le signe de la bonne humeur, de la force de proposition, de l’écoute, des échanges constructifs et du plaisir de se retrouver.

Le cahier des charges de la future Maison de la Diversité se complète et s’affine…

Les sujets débattus et validés…

Nous avons abordés les sujets suivants :

  • la cuisine partagée
  • le nombre et la taille des appartements
  • le mix des modes de vie (célibataire, séparé, veuf ou en couple)
  • la modularité architecturale
  • la localisation géographique
  • les nouvelles technologies

La cuisine partagée : une remarque nous a été adressée quant à la taille de la cuisine partagée et à son utilisation au quotidien, telle que nous l’avons imaginé le mois dernier : un espace commun permettant à l’ensemble des résidents de préparer et de partager leur repas ensemble. Des spécialistes de l’Habitat Participatif en France nous ont indiqué que ce mode de repas partagé entre voisins n’était pas encore la référence en France. Si les pays nordiques, les USA ou encore le Canada ont inscrit ce rituel collectif dans leurs us et coutumes, nous sommes en France plutôt des adeptes des événements festifs et occasionnels…

Cette remarque nous a fait réfléchir : faut-il une seule cuisine partagée, avec un risque de sous-occupation ? une par étage, avec le risque de créer des cloisons et des clans… Nous optons pour 2 espaces différents plus petits sur 2 étages différents qui puissent être modulables pour créer des ambiances différentes.

Le nombre et la taille des appartements : les Audacieuses & Audacieux ont exprimé clairement le souhait d’une superficie minimale. Pour tenir compte des loyers en fonction des surfaces, des différents arrondissements parisiens envisagés, des différents niveaux de retraite des futurs résidents, nous conservons 4/5 studios de taille relativement petite pour les chambres / suite d’amis ainsi que pour d’éventuelles chambres d’étudiants et des résidents avec des retraites plus modestes. Le modèle sera revu en partant du 30 m2, par palier de 10 m2, jusqu’à 70 m2. Afin d’optimiser la superficie des appartements, nous avons émis l’hypothèse d’avoir un local pour pouvoir “ranger” des affaires non utilisées toute l’année (ex. : affaires d’hivers en été et inversement).

Ne souhaitant pas modéliser le mix des modes de vie (seul ou en couple) et ne pouvant surtout pas prévoir son évolution, nous rajoutons dans le cahier des charges architectural la nécessité de modularité architecturale des appartements. Certains appartements pourraient communiquer. A l’instar de la nouvelle loi ELAN, le concept du logement évolutif (précâblages, cloisons mobiles, …) pourrait nous inspirer.

Localisation géographique : afin d’élargir l’accessibilité au plus grand nombre, il sera pertinent, dans le cadre de l’étude de faisabilité, d’analyser d’autres opportunités en Ile de France, notamment avec les extensions prévues des transports en commun liées au projet du déploiement du Grand Paris dans les municipalités LGBT-friendly ou celles de la ligne 11 dans l’Est parisien. Dans un deuxième temps, nous étudirons également les opportunités en province dans les grandes villes LGBT-friendly (Nice, Bordeaux, Montpellier, Lille, Lyon, Toulouse…).

Les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) : l’idée de faire de la Maison de la Diversité un “laboratoire d’analyse en usage des gérontechnologies” prévenant la perte de l’autonomie a été validée par l’ensemble des Audacieuses et des Audacieux. Rainbold Society s’engage ainsi à nouer des partenariats en ce sens. L’idée est de pouvoir profiter  à moindre coût des dernières innovations et de la recherche optimisant les conditions du bien vieillir à la maison (domotique,  chemins lumineux, sonnettes auditives, visuelles, capteurs de chute, outils de communication, outils d’assistance, solutions de télé-suivi de la santé, compensation cognitive…). La Maison de la Diversité confirme ainsi son positionnement en termes de prévention à la perte d’autonomie de manière particulièrement active et volontaire.

Deux nouvelles idées viennent compléter les propositions des ateliers précédents:

  • installer un équipement de télémédecine accèssible à tous les séniors du quartier afin de renforcer le parcours de soins et l’accessibilité aux soins
  • proposer dans les activités ouvertes sur le quartier autour d’un espace “atelier d’artistes”

Prochaine étape : l’étude de faisabilité

Deux grands scenarii d’acquisition et/ou de gestion se présentent :

  1. acquisition du foncier et gestion opérationnelle de l’exploitation par Rainbold Society 
  2. partenariat avec une collectivité territoriale, un opérateur privé ou un bailleur social, qui reste propriétaire du foncier et exploitation opérée par Rainbold Society

L’étude de faisabilité a pour objectif de valider l’une ou l’autre des deux options, d’en déduire le plan pluriannuel d’investissement et le plan pluriannuel de financement. Ce plan de financement nous permettra d’identifier les sources de financements et les partenaires nécessaires à la réalisation du projet. Puis en fonction de la nature de différents financeurs, la structure juridique sera alors déduite.

L’objet de l’étude est également de valider un modèle économique pérenne.

L’étude de faisabilité sera en partie cofinancée par une entreprise porteuse parmi celles qui nous font déjà confiance, le support du fonds de confiance de  France Active et d’autres co-financeurs.

 

La Maison de la Diversité, une réponse solidaire et intergénérationnelle à l’isolement social par l’expérience de vie en habitat participatif et inclusif .

Bien vieillir chez soi, mais pas tout seul.

IMG_8042

2 thoughts on “Atelier #4 Maison de la Diversité Rainbold Society

  1. Philippe-André F

    A propos des surfaces et type de logements, il y a une bonne exposition au Pavillon de l’Arsenal (sur logements collectifs parisiens). Notamment, un des projets présentés affiche le plan des différents logements réunis (de la “simple” chambre avec toilette/douche, en passant par le studio, le 2 pièces etc… avec salle et cuisine commune). J’ai photographié ces plans. Stéphane, j’essaierai de te les passer si intérêt. Philippe-André

Laisser un commentaire

Back To Top